Le secteur protégé

Notre secteur sécurisé  accueille 30 personnes désorientées ou atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Les chambres sont similaires à celles du reste de la Résidence (chambre individuelle, de 20 m², équipée de mobiliers de style provençal, salle d’eau, appel d’urgence, prise TV et téléphone).
La salle commune est climatisée.

En revanche, le secteur sécurisé Alzheimer bénéficie d’une surveillance accrue et d’une sécurisation du lieu de vie :
• accès sécurisés par digicode afin de limiter le risque de fugue
• vidéo surveillance
• jardin clos.

RESPECTER  LE RYTHME INDIVIDUEL
Dans la mesure du possible, nous essayons de respecter le rythme individuel des résidents du secteur sécurisé  (horaire du lever, du coucher, des repas…), c’est-à-dire une prise en charge adaptée, personnalisée et choisie.
En effet sans réelles contraintes d’horaire, le résident désorienté accepte mieux l’accompagnement et redevient plus sociable, la contrainte déclenche souvent l’agressivité qui est toujours difficile à gérer.

DONNER L’ENVIE DE MANGER
Concernant l’alimentation; nous essayons chaque fois que possible de faire du repas un plaisir et non une contrainte, « Mettre des couleurs dans l’assiette », stimuler, individualiser le repas de chacun, rappeler doucement et chaque fois que nécessaire, à un résident qui « oublie », qu’il faut manger, qu’il faut boire ; réapprendre à la personne à manger seule, ne pas faire « à sa place ».

REDONNER LE REGARD SUR LE MONDE
Enfin, tous les résidents qu’ils soient grabataires ou non, doivent être mis au fauteuil, après la toilette et l’habillage ; Cette mise au fauteuil permet la verticalisation de la personne pour lui « redonner le regard sur le monde » et induire le sentiment qu’elle n’est pas malade : la vieillesse n’est pas une maladie.

Les commentaires sont clos.